Terr'Arbouts
Projet agrivoltaïque de génération solidaire
Participer Présentation Actualités Evénements Galerie Outils Analyser Synthèse

Les témoignages des agriculteurs PATAV


MEMBRES DE L’ASSOCIATION PUJO ARBOUTS TERRITOIRE AGRI VOLTAÏSME (PATAV),
ils expliquent leur engagement dans le projet agrivoltaïque Terr’Arbouts.

 

 

 

 

 Vincent Priam 

 

Vincent est agriculteur polyculture et éleveur à Maurrin.

Ses terres se situent à 90 % sur la zone de captage des Arbouts.

 

« Notre association PATAV fédère tous les agriculteurs qu’ils soient plus ou moins impactés par les futures restrictions phytosanitaires. L’agrivoltaïsme est un projet intéressant pour tout le territoire, qui doit permettre de préserver l’eau des Arbouts et de pérenniser les exploitations, sans parler des retombées économiques pour nos communes. Ce n’est pas qu’un projet solaire, c’est un projet agricole à faire vivre. »

 

 

 

 Yves Larrieule 

 

Yves est agriculteur grandes cultures et éleveur à Saint-Gein.

Sensible à la réduction des pesticides, il cultive déjà des parcelles en bio. 

 

« L’agrivoltaïsme représente une autre organisation, un sytème de culture innovant et un revenu plus sûr permettant des investissements. Avec ce projet, j’ai espoir de maintenir la valeur de mon exploitation et de pouvoir la transmettre à la prochaine génération. Une solution d’avenir avec des valeurs de solidarité importantes pour notre profession, que ce soit dans les Arbouts ou dans le reste des Landes. »

 

 

 

 Laurent Cazalis 

 

Laurent est agriculteur céréalier à Hontanx.

Il vient de reprendre son exploitation et souhaite la développer durablement.

 

« J’ai intégré le projet pour participer à la préservation de l’eau. C’est aussi l’occasion d’innover en faveur des énergies renouvelables et de réagir face aux aléas climatiques en développant de nouvelles cultures. Le jour où j’aurai des enfants, je veux pouvoir leur transmettre une exploitation viable. Au sein de l’association, nous sommes tous soudés autour de cette problématique commune. Terr’Arbouts doit servir d’exemple. »

 

 

 

 

 Thierry Perrin 

 

Thierry est agriculteur polyculture et éleveur à Le Vignau.

Il veut agir en priorité pour la qualité de l’eau. 

 

« On doit trouver un compromis pour avoir une eau potable conforme aux normes et continuer à vivre de notre métier indispensable sur le territoire. Ce projet est aussi l’occasion de revoir toute la chaine de distribution en travaillant avec les commerçants locaux. On doit pouvoir avancer main dans la main avec la population tout en préservant notre environnement. C’est un travail collectif pour un objectif partagé.»

 

 

 

 Laurent Duclavé 

 

Laurent est agriculteur polyculture et éleveur à Castandet.

Récemment installé, il voit l’agrivoltaïsme comme un bon levier de transition.

 

« Ce projet est une opportunité pour tester de nouvelles cultures sans produits phyto et pour développer de nouvelles filières locales déterminantes pour l’avenir de notre métier face au dérèglement climatique. C’est un virage à prendre pour l’équilibre de nos exploitations et de la collectivité. Les zones les plus proches des villages pourraient être dédiées aux citoyens intéressés par de nouveaux lieux de convivialité, des aires de jeux, des jardins partagés… »